La célébration

Nous exprimons notre reconnaissance en soulignant les étapes importantes et les réussites de notre organisation.

Souligner les événements marquants de notre histoire et nos réussites est important au niveau personnel et organisationnel. Cela se produit parfois subtilement –  une poignée de main pour souligner un travail bien fait, une tasse de café pour marquer une autre journée passée dans la sobriété – et à d’autres moments, de façon plus spectaculaire, comme lors d’un rassemblement de fin d’études ou d’un congrès régional. La célébration est notre façon d’exprimer notre reconnaissance.

Pour télécharger la vidéo cliquez sur l’icône Vimeo.


En Action – Célébration

Le Centre of Hope de l’Armée du Salut à London

10e anniversaire – Reconnaître l’histoire, célébrer le présent.

L’Armée du Salut est profondément enracinée à London (Ontario). Depuis plus d’un siècle, elle offre un refuge contre les tempêtes de la vie et les catastrophes naturelles à ceux qui frappent à ses portes. Le premier centre d’hébergement de l’Armée du Salut, le London Men’s Social Services Centre, a été mis sur pied en 1897.

Après 117 ans, des milliers de vies ont été transformées et des millions de repas distribués. Pour commémorer le 10e anniversaire d’existence du Centre of Hope de l’Armée du Salut, la version XXIe siècle du Men’s Social Services Centre, un groupe d’enthousiastes s’est réuni dans la chapelle de l’établissement, situé à l’angle des rues Wellington et Horton.

Cette célébration était également l’occasion de méditer sur la longue histoire de l’Armée du Salut et du ministère qu’elle exerce auprès des déshérités de London. Les membres de l’équipe divisionnaire et Mme Irene Matheson, députée locale à la Chambre des communes, ont parlé de l’importance de cette occasion. La major Glenda Davis et MM. Nathan Kerr et Adam Woodman ont joué des airs appropriés à l’événement. On a pris de nombreuses photos et dégusté des gâteaux et des glaces. La chapelle était presque remplie : résidents actuels et anciens, membres du personnel et partenaires communautaires.

Toutefois, le Centre of Hope n’a pas besoin d’un anniversaire pour célébrer. Le comité du mieux-être et les membres du personnel aident notre équipe, ainsi que les clients, à profiter de chaque journée. De nombreuses activités figurent au programme : journée des beignes et des sundaes, distribution de sacs de friandises à l’Halloween et de cadeaux à Noël, activités amusantes, etc. Nous sommes conscients du besoin de célébrer, peu importe la raison, ne serait-ce que pour célébrer la vie. Demain est un autre jour, et, dans cet endroit, quelqu’un trouvera un nouveau chez-soi, un nouvel ami et un nouveau sens à sa vie. Après tout, il s’agit du Centre of Hope.

Valuesproject_SherylRooth_photo En plus d’être est chroniqueuse au The Londoner, Sheryl Rooth est épouse, mère et coordonnatrice de bureau pour le Centre of Hope.

 

Cliquez ici pour une version imprimable de Célébration- En action

 


Regard sur le passé – Célébration

Pour les salutistes, « célébrer » ne se conjugue pas à la forme passive. Ce verbe exprime les nombreuses occasions où les salutistes communiquent leur appréciation de la vie. La célébration prend ses racines dans l’histoire biblique. Miriam a chanté devant le Seigneur, David a dansé et le père du fils prodigue a donné une fête, tous en l’honneur du Seigneur qui les avait délivrés.

L’Armée du Salut de William Booth était constituée d’un groupe de personnes éclectique. Il avait réuni des croyants de confessions si diverses qu’on peut se demander comment ils ont pu réussir à s’entendre. Booth prêchait aux pauvres et aux laissés-pour-compte de la société par le truchement de l’Esprit, et a gagné de nombreux cœurs. Ces convertis sont sortis des réunions de William Booth réjouis d’avoir trouvé le Sauveur. Comme les bergers qui ont quitté l’étable après avoir vu l’« Espoir du monde », ils avaient des choses à dire, un chant dans leur cœur et un message qu’ils ressentaient le besoin de communiquer.

Vers la fin du XIXe siècle, les membres de l’Armée du Salut savaient qu’ils devaient propager la bonne nouvelle dans les rues tristes de Londres, et ils n’hésitaient pas à attirer l’attention sur eux-mêmes. Certains de leurs efforts ont été infructueux, d’autres ont eu du succès, surtout la musique. Booth utilisait sans hésitation les airs qu’on jouait dans les pubs et les salles de spectacles, remplaçant les paroles grossières par des messages sur le salut et la rédemption. Les salutistes sont descendus dans les rues, et ont utilisé ce moyen efficace pour proclamer le message et en témoigner.

Cette forme initiale de célébration a donné lieu à l’image emblématique de l’Armée du Salut, lorsqu’on a commencé à former des fanfares et à tenir des réunions de prière. Par la suite, ces fanfares ont perfectionné leur message et leurs techniques, jusqu’à ce qu’elles deviennent une source d’attraction. Les gens venaient les entendre jouer et en repartaient bénis, sauvés et enthousiasmés pour l’Évangile. De nos jours, il y a encore des fanfares de l’Armée du Salut qui jouent sur les places publiques ou au coin des rues.

William Booth était conscient de l’importance de rassembler les salutistes et, en 1886, il a annoncé la tenue d’un « congrès de guerre » international. On avait demandé aux salutistes du monde entier de se réunir à Londres pour voir et entendre ce que l’Armée du Salut avait accompli en termes de « nouvelle organisation, de nouveau système et de nouveaux effectifs ». Ce fut le début d’une grande tradition de congrès internationaux, qui se perpétue encore aujourd’hui. En fait, des milliers de salutistes se réuniront une fois de plus à Londres, berceau de l’organisation, en juin 2015, afin de « commémorer le passé, de célébrer le présent et d’innover pour l’avenir », dans le cadre du congrès Sans Frontières (Boundless).

Conférencier invité lors d’un congrès international, l’archevêque de Canterbury avait déclaré : « Je n’ai jamais rencontré un salutiste déprimé. ». La joie et la célébration font partie de notre ADN. Que Dieu soit loué!

Valuesproject_MaxRyan_photo

 

Le lieutenant-colonel Maxwell Ryan, officier retraité, vit à Burlington (Ontario), où il travaille à temps partiel comme aumônier dans un hôpital, en plus d’être historien amateur de l’Armée.

 

 

Cliquez ici pour une version imprimable de Célébration- Regard sur le passé

 


Foi & Vie – Célébration

Louez l’Éternel!

Louez Dieu dans son sanctuaire!

Louez-le dans l’étendue où éclate sa puissance!

Louez-le pour ses hauts faits,

louez-le pour sa grandeur infinie!

Louez-le au son du cor,

louez-le au son du luth et de la cithare!

Louez-le avec des danses et au son des tambourins!

Louez-le avec la lyre et avec la flûte!

Louez-le par les cymbales bien retentissantes!

Louez-le par les cymbales résonnant avec éclat!

Que tout ce qui vit loue donc l’Éternel!

Louez l’Éternel!

(Psaume 150:1-6)

Il ne consommait plus de crack depuis cinq ans. Cinq ans! Peu de gens peuvent se vanter d’une telle chose. Il était tellement fier de sa réussite. Nous étions ravis pour lui et satisfaits des efforts que nous avions consacrés pour l’aider à atteindre son objectif. Cela méritait d’être célébré.

On allait lui décerner une médaille pour souligner ses cinq années de sobriété lors d’une réunion de Narcotiques anonymes, et il voulait que le personnel de Gateway y assiste. Le jour de la remise de la médaille, nous avons décidé d’aller manger au restaurant et de commencer la fête. Outre le personnel de Gateway, il y avait deux sans-abri aussi enthousiastes que nous. L’un d’eux était aux prises avec de graves troubles de santé mentale. Nous avons bien mangé, beaucoup ri et bien discuté. Nous avons passé un bon moment ensemble.

Puis, nous sommes montés dans notre mini-fourgonnette pour aller célébrer. Nous avons applaudi aussi vigoureusement que possible lorsqu’on a annoncé le nom de notre ami et qu’on lui a remis sa médaille. Nous n’en revenions simplement pas du parcours qu’il avait accompli depuis que nous l’avions connu. Du point de vue physique, on ne reconnaissait plus l’homme qui dormait sous les ponts et fumait du crack aussi souvent qu’il pouvait s’en procurer.

Lorsque nous sommes témoins de tels miracles, nous devons célébrer. Notre travail est parfois très difficile. Nous voyons un grand nombre de personnes qui sont sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue, esseulées, sans abri et désespérées. Mais, de temps en temps, nous entrevoyons une lueur d’espoir, la lumière de la grâce. Lorsque cela se produit, il est important de nous arrêter et de méditer. Trouver des occasions de célébrer nous encourage à poursuivre notre travail. Au centre Gateway, nous profitons de chaque occasion pour célébrer : la fin de l’hiver, Pâques, Noël, l’Action de grâce, la Saint-Valentin, les anniversaires, etc. Ces fêtes servent à adoucir la réalité brutale de la vie dans un refuge rempli à capacité (108 résidents qui n’ont pas de foyer). Nous nous divertissons et rions beaucoup.

Jésus adorait les fêtes. Même s’il côtoyait la misère, la pauvreté et la peur, il prenait le temps de jouir des petits plaisirs de la vie. Le premier miracle qu’on lui connaît est lorsqu’il a changé l’eau en vin. Il a ainsi permis de continuer la fête qui semblait tirer à sa fin. Il a pris part à des repas en compagnie de percepteurs d’impôts, de prostituées, de pharisiens et de pêcheurs. Il était membre à part entière de la collectivité et aimait participer aux festivals et aux rassemblements comme tout le monde.

On retrouve 125 occurrences des termes « célébrer » ou « célébration » de la Genèse à l’Apocalypse. Les fêtes font partie de la Bible. Elles prennent diverses formes, comme la célébration du culte (Exode 10:9), les festivals commémoratifs (Exode 12:14-16; Esther 9:20-22), les repas au cours desquels on évangélisait et partageait sa foi (Actes 2:46-47), les formes de gratitude (Néhémie 12:43), l’observation du sabbat (Ésaïe 58:13-14), les événements marquants, comme la libération du joug des oppresseurs (Ésaïe 61:1-7), et quelque chose à espérer, quand tout a été dit et fait (2 Corinthiens 4:16-18).

La « célébration » à titre de valeur essentielle d’une organisation est propre à l’Armée du Salut. Même si la plupart des groupes prennent le temps de célébrer ensemble différents événements marquants, faire expressément de la célébration une valeur essentielle à l’identité de notre organisation est en soi un geste audacieux et sage, une affirmation de l’importance d’une fête réussie. (Une activité pour laquelle l’allocation d’un budget n’entraîne aucun sentiment de culpabilité.) En effet, dans notre domaine, il arrive que certaines personnes ressentent de la culpabilité à l’idée de célébrer, en raison de tous les malheurs qui existent dans le monde. La remarque faite par Jésus lorsque Marie prend un parfum très cher et qu’elle le répand sur les pieds de celui-ci : « Des pauvres, vous en aurez toujours autour de vous! » (Jean 12:8) ne signifiait pas que nous ne devrions plus essayer de soulager la pauvreté, mais plutôt : « Prenez un moment de répit de temps à autre, et profitez des plaisirs de la vie. Il faut consacrer du temps et des efforts au bien-être des pauvres, mais pour l’instant, prenez une bouffée d’air frais, profitez des plaisirs de la table et amusez-vous. Ensemble, célébrons! »

 

Valuesproject_dion_print_Dion Oxford est directeur de l’intégration de la mission pour le ministère du logement et de l’itinérance de l’Armée du Salut à Toronto. Il est le fondateur du refuge Gateway, une initiative mise en œuvre à l’intention d’hommes itinérants du centre-ville de Toronto.

 

 

Cliquez ici pour une version imprimable de Célébration- Foi et Vie

 


Connexion Jeunesse-Célébration

Cliquez ici pour télécharger le contenu infographique sur La celebration-Connexion jeunesse

Cliquez sur l’image suivante pour consulter le document La celebration-Connexion jeunesse

 

Réservé © 2016 Le Centre d’étique de L’Armée du Salut. Tous droits réservés. Armée du Salut du territoire du Canada et des Bermudes.

Chef de territoire: Commissaire Susan McMillan. Directeur administratif: Dr. James E. Read.

Windows-7-Key  | Windows-7-Keys  | windows-7-ultimate-Keys  | cheap-Windows-7-Keys  | windows-7-keys-sale  | windows-7-product-keys  | windows-7-homepremium-Key  | cheap-Windows-7-product-Key  | windows-7-keys-sale  | windows-7-key-sale  | windows-7-iso  | Windows-7-Key  | Windows-7-Keys  | windows-7-ultimate-Keys  | cheap-Windows-7-Keys  | windows-7-keys-sale  | windows-7-product-keys  | windows-7-homepremium-Key  | cheap-Windows-7-product-Key  | windows-7-keys-sale  | windows-7-key-sale  | windows-7-iso  | Windows-7-Key  | Windows-7-Keys  | windows-7-ultimate-Keys  | cheap-Windows-7-Keys  | windows-7-keys-sale  | windows-7-product-keys  | windows-7-homepremium-Key  | cheap-Windows-7-product-Key  | windows-7-keys-sale  | windows-7-key-sale  | windows-7-iso  | Windows-7-Keys  | windows-7-ultimate-Keys  | cheap-Windows-7-Keys  | windows-7-keys-sale  | windows-7-product-keys  | windows-7-homepremium-Key  | cheap-Windows-7-product-Key  | windows-7-keys-sale  | windows-7-key-sale  | windows-7-iso  | Windows-7-Keys  | windows-7-ultimate-Keys  | cheap-Windows-7-Keys  | windows-7-keys-sale  | windows-7-product-keys  | windows-7-homepremium-Key  | cheap-Windows-7-product-Key  | windows-7-keys-sale  | windows-7-key-sale  | windows-7-iso  | Windows-7-Keys  | windows-7-ultimate-Keys  | cheap-Windows-7-Keys  | windows-7-keys-sale  | windows-7-product-keys  | windows-7-homepremium-Key  | cheap-Windows-7-product-Key  | windows-7-keys-sale  | windows-7-key-sale  | windows-7-iso  | Windows-7-Keys  | windows-7-ultimate-Keys  | cheap-Windows-7-Keys  | windows-7-keys-sale  | windows-7-product-keys  | windows-7-homepremium-Key  | cheap-Windows-7-product-Key  | windows-7-keys-sale  | windows-7-key-sale  | windows-7-iso  | Windows-7-Keys  | windows-7-ultimate-Keys  | cheap-Windows-7-Keys  | windows-7-keys-sale  | windows-7-product-keys  | windows-7-homepremium-Key  | cheap-Windows-7-product-Key  | windows-7-keys-sale  | windows-7-key-sale  | windows-7-iso  |